Interviews de dirigeants

Cabovisão, ONI et Melita : Apax Partners renforce son pôle TMT

Duco-Sickinghe_managing_partner_524x524Apax Partners et Fortino Capital viennent de prendre le contrôle des opérateurs Cabovisão (Portugal), ONI (Portugal) et Melita (Malte). Leur plan pour en faire des champions régionaux.

 

« Tous les opérateurs n’ont pas à se faire consolider dans un grand groupe »

Pour Duco Sickinghe, l’ex P-DG du géant belge Telenet (€1,808.4m revenues, €943.7m EBITDA), Cabovisão, ONI et Melita sont la preuve que « tous les opérateurs ne sont pas obligés de se faire consolider dans un grand groupe ». Sa société Fortino Capital vient d’investir dans ces opérateurs aux côtés d’Apax Partners. « En plus de financer le renouvellement des infrastructures et les projets de  développement, nous apportons une expertise très pointue dans le secteur des télécoms ». La collaboration avec Apax Partners a commencé autour d’un dîner organisé par des contacts communs : « Nous avons dîné à Paris avec trois personnes de l’équipe Apax et le courant est passé. Ils sont très performants, modestes et ont de l’humour… ce qui est agréable quand on travaille beaucoup ! »

Basé au Portugal, Cabovisão est le deuxième câblo-opérateur du pays avec plus de 900 000 foyers câblés et 190 000 abonnés. Son offre s’adresse aux particuliers et comprend télévision payante, internet et téléphonie fixe. Autre opérateur portugais, ONI s’est développé sur le marché des entreprises. Premier opérateur de réseaux de télécommunications convergeants à Malte, Melita bénéficie d’un réseau mobile, fixe et wifi qu’il met à la disposition des particuliers et des entreprises. Ses 110 000 abonnés ont accès à la télévision payante, à l’internet haut débit et à la téléphonie fixe et mobile.

Trois leviers de création de valeur centrés sur les attentes des clients

« Nous avons identifié pour chacun de ces opérateurs des leviers de création de valeur centrés sur les attentes des clients » indique Duco Sickinghe. Le dirigeant de Fortino Capital en est convaincu, le succès des opérateurs dépendra de leur aptitude à proposer un service nec plus ultra à leurs abonnés.

Améliorer les infrastructures

« Notre première priorité pour Cabovisão, c’est la mise à jour du réseau et la sélection de nouveaux modems internet pour offrir la meilleure technologie aux abonnés ». Un moment menacé par l’avance de la fibre optique dans la course au très haut débit, le câble coaxial utilisé par l’opérateur portugais revient sur le devant de la scène grâce à la norme DOCSIS 3.1, qui permet un débit largement supérieur à 100 Mbit/s en s’appuyant sur des réseaux de câbles. « Cette rupture technologique a complètement changé la donne des « cablecos », qui peuvent maintenant offrir des services de télévision haut débit et d’internet à très haut débit » estime Duco Sickinghe. « Grâce à une stratégie d’investissement modulaire pour mettre à jour ses infrastructures, le réseau de Cabovisão pourra concurrencer les réseaux de fibre optique ».

Chez Melita, l’accent est mis sur le renouvellement de la plateforme de télévision, le très haut débit mobile avec l’objectif de passer à la 4G en 2017, et l’accélération du service internet en investissant dans les équipements wifi.

Lancer de nouveaux services

Pour augmenter leur chiffre d’affaires par abonné et en conquérir de nouveaux, les opérateurs vont étendre leurs offres. Cabovisão et ONI devraient se lancer dans le mobile d’ici fin 2017 et offrir à leurs abonnés « un service fixe et mobile dans le même panier » en utilisant le réseau de l’opérateur MEO. Au programme également : l’arrivée d’une nouvelle plateforme de télévision numérique avec un service second-screen (accessible sur tablettes et smartphones). Duco Sickinghe se dit très confiant dans le potentiel de Melita : « En s’appuyant sur son excellente couverture fixe et mobile, Melita va développer de nouveaux services comme le cloud ».

Se recentrer sur le client

Dernière corde à l’arc d’Apax Partners et de Fortino Capital, un recentrage marketing et organisationnel sur le client. Les stratégies marketing seront revues pour mieux segmenter les abonnés et leur proposer des services ciblés tout en limitant les frais d’acquisition, d’upgrade et de rétention. « L’orientation client doit se ressentir dans la structure de l’entreprise. Nous accordons beaucoup d’importance aux données non financières sur les abonnés, comme le NPS (Net Promoter Score) qui mesure les réponses à la question : « Est-ce que vous recommanderiez ce produit ? » » détaille Duco Sickinghe. « C’est ce score qui va déterminer le succès de l’opérateur dans le futur ».