La valeur ajoutée d'Apax Partners

Consolidation, internationalisation et digitalisation : le trio gagnant d’Apax Partners en 2015

SVP_4544-SELECTION GLOBALE APAX-2016-04-182015, un « grand cru » ?

Oui, 2015 a été une excellente année ! Nous avons confirmé trois nouveaux investissements pour un total de 228 millions d’euros. A ce montant s’ajoute un co-investissement de 99 millions d’euros apportés par nos investisseurs. Nous réalisons 264 millions d’euros de produits de cession avec deux introductions en bourse et un refinancement. Le rendement brut du portefeuille s’établit quant à lui à 26 %, enregistrant un gain de 42 % de la valeur des sociétés dans le Fonds VII et de 15 % dans le Fonds VIII.

 

Cette année a-t-elle été particulièrement active en termes de transaction ?

« Notre Fonds VIII est totalement investi. Nous avons procédé à dix acquisitions en moins de cinq ans » Eddie Misrahi

Avec trois investissements réalisés pour un total de 228 millions d’euros, notre rythme d’investissement nous a permis d’atteindre tous les objectifs que nous nous étions fixés. Notre Fonds VIII est désormais totalement investi avec 10 acquisitions réalisées en quatre ans et demi. Ce résultat est d’autant plus honorable qu’il a été obtenu dans un contexte où de nombreux investisseurs institutionnels éprouvent des difficultés à déployer des capitaux. Notre succès témoigne de la force de notre stratégie sectorielle et des réseaux que nous avons constitués, qui nous permettent d’identifier et de confirmer des transactions.

.

 

« Notre succès s’appuie sur la force de notre stratégie qui se veut résolument sectorielle » Eddie Misrahi

Nous avons également une bonne raison de nous réjouir de nos cessions. Nous avons procédé à l’introduction en bourse de Capio en Suède et d’Amplitude Surgical en France, avec une augmentation importante de la valeur des deux entreprises et l’apport de nouveaux fonds propres afin de financer la croissance à venir. Nous avons refinancé la dette d’acquisition d’Altran et avons cédé notre investissement dans Albioma, ce qui nous a permis de clôturer notre Fonds VI. Enfin, en novembre, nous avons donné notre accord pour céder une participation de contrôle dans Gfi Informatique.

 

Même enthousiasme côté création de valeur ?

Nous sommes très satisfaits de la performance affichée par nos sociétés et de la valeur qu’elles créent. Un rendement brut de 26 % pour notre portefeuille est un excellent résultat et traduit la force de nos entreprises au vu du contexte économique à faible croissance (bien que s’améliorant) que connaît l’Europe.

 

Quels ont été les moteurs de cette croissance ?

Les principaux leviers de croissance d’Apax Partners sont la consolidation, l’internationalisation et la digitalisation.

Nos 14 sociétés du portefeuille avec qui nous avons entamé l’année ont réalisé 12 acquisitions, générant 230 millions d’euros de revenus et 35 millions d’euros d’Ebitda supplémentaires.

Ces acquisitions ont par ailleurs conforté notre stratégie d’internationalisation. ALAIN AFFLELOU a acquis une chaîne de distribution d’optique au Portugal. Altran et Infopro Digital ont également réalisé des acquisitions en Inde, aux Pays-Bas et en Belgique notamment. Sans oublier la croissance organique réalisée dans de nouvelles zones géographiques, qui apporte sa pierre à l’édifice.

 

Sur le front de la digitalisation, nous avons continué à collaborer étroitement avec nos sociétés afin de les aider à comprendre et à saisir les opportunités qui se présentent. Le Groupe INSEEC a lancé une formation en ligne sur le marketing du luxe, ALAIN AFFLELOU a remodelé son site de e-commerce en intégrant la technologie de « l’essayage virtuel », TEXA a lancé plusieurs initiatives digitales, y compris la création d’un marché virtuel dédié aux diagnostics immobiliers. Beaucoup de nos sociétés n’en sont encore qu’au début de leur aventure digitale ; les opportunités d’accélérer la croissance et d’accroître leur valorisation restent donc très nombreuses.

 

Un mot sur l’initiative Carbone 2020 ?

En décembre dernier, lors du sommet de la COP21, nous nous sommes associés à quatre fonds de capital-investissement français pour lancer l’initiative Carbone 2020, par laquelle nous nous engageons à réduire les émissions de gaz à effet de serre des sociétés de notre portefeuille. Carbone 2020 s’inscrit dans le cadre plus large de notre engagement en matière éthique, sociale et de gouvernance.

 

Quelles sont vos attentes pour 2016 ?

Nous misons sur une nouvelle année de croissance à deux chiffres de l’Ebitda des sociétés du portefeuille et espérons réaliser deux à trois investissements. En termes de cession, l’année a bien commencé avec l’annonce de la cession d’Infopro Digital.

 

2016 marquera également la création de notre nouveau Fonds IX. La première clôture a atteint 610 millions d’euros en mars, soit 80 % de l’objectif que nous nous sommes fixés (entre 750 millions et 900 millions d’euros).

 

En ce début d’année, nous avons déjà eu le plaisir de promouvoir quatre personnes : un nouveau directeur et trois directeurs de participation. Nous leurs souhaitons le meilleur dans leurs nouvelles responsabilités !