La valeur ajoutée d'Apax Partners

Convergence : le nouveau paradigme des opérateurs

Thomas_de_VilleneuveLa convergence a bouleversé le secteur des télécommunications et ses acteurs. Thomas de Villeneuve, Directeur Associé chez Apax Partners en charge des TMT, réagit à ce nouveau paradigme.

Être connecté partout, tout le temps

Pour Thomas de Villeneuve, la convergence fixe-mobile est devenue la norme. « Une première vague de convergence avait déjà rapproché les offres TV, internet et voix des opérateurs. » Depuis quelques années, une seconde vague a associé ces offres fixes aux offres mobiles.  D’ici fin 2018, « 80% des opérateurs sauront proposer une offre quadruple play (internet, TV, voix, mobile) », constate Thomas de Villeneuve. « Les offres 4P représentent désormais une part importante de certains marchés, notamment ceux où nous avons investi. Le quadruple play a 45% de part de marché au Portugal, et plus de 30% à Malte » ajoute-t-il.

L’avènement de la convergence fixe-mobile a profondément modifié les règles de l’industrie. Historiquement, le succès d’un opérateur dépendait de sa capacité à exploiter au mieux un type de réseau, notamment d’accès. « Aujourd’hui, la question n’est plus uniquement de savoir comment tirer le meilleur parti des infrastructures, mais de répondre en permanence au besoin de connectivité des consommateurs, avec un arbitrage qualité/coût optimal pour l’ensemble des parties. »  

Grâce à la convergence, les opérateurs sont en mesure d’améliorer leurs offres et leur efficacité, relevant ainsi l’un des « éternels défis du marché télécom » : offrir plus au consommateur pour un prix équivalent. Et Thomas de Villeneuve de rappeler que depuis 2008, la consommation de données a été multipliée par près de 200, quand les revenus des opérateurs ne l’ont été que par environ 2,5. Pour les consommateurs, les offres quadruple play ont l’avantage de la simplicité, de meilleurs prix et une ergonomie améliorée.

Un nouveau paradigme entraîne de nouveaux challenges. D’un point de vue technique d’abord : « Tout va dépendre de la capacité des opérateurs à opérer de manière optimale et intégrée les différentes infrastructures d’accès fixes ou mobiles, qu’elles soient détenues, co-détenues ou louées ». Et donc à faire communiquer des infrastructures parfois indépendantes, avec chacune leurs contraintes.

A ce chantier vient s’ajouter un défi marketing et CRM, pour que les offres fixes et mobiles ne fassent plus qu’une. « Les cultures de vente et de marketing fixe et mobile étaient bien distinctes. Les engagements et forfaits n’étaient pas les mêmes, et on ne les vendait pas de la même manière. » Si les packs fixes-mobiles se sont banalisés, « la convergence peut faire défaut dans l’organisation ». Thomas de Villeneuve prend en exemple les services clients : « pour les abonnés, il est incompréhensible de devoir s’adresser à deux services différents chez un même opérateur pour leur offre fixe et mobile ».

Comment trouver sa place ?

Il existe « autant de cas de figure que d’opérateurs » – la convergence passant parfois par un accord commercial. L’opérateur mobile Nowo, entré dans le giron d’Apax Partners en 2015, s’est ainsi appuyé sur Portugal Telecom pour faire son entrée sur le quadruple play (télévision, internet, fixe et mobile). Pour rattraper son retard sur un marché convergent déjà mature, Nowo a misé sur l’innovation : une offre modulaire qui permet au client de choisir exactement ce dont il a besoin, à rebours des packages imposés.

Autre opérateur accompagné par Apax Partners, le maltais Melita, qui vient d’annoncer son projet de fusion avec Vodafone Malte. Ce rapprochement s’inscrit dans une stratégie de convergence enclenchée par l’opérateur dès 2009, lorsqu’il avait obtenu une licence mobile, devenant le premier cablo opérateur européen « véritablement convergent » et déployant son propre réseau 3G. « Melita dispose d’une très forte expertise sur les réseaux fixes et mobile et pourra désormais offrir la meilleure qualité de service possible sur l’ensemble des réseaux d’accès ». Cette fusion devrait permettre aux clients de Melita de bénéficier de la 4G, et de significativement augmenter la capacité d’investissement des deux opérateurs – notamment en prévision de la 5G, « une technologie qui implique des infrastructures plus denses et des investissements souvent trop importants pour un opérateur seul. »

Tectonique des opérateurs : l’expertise d’Apax Partners

Thomas de Villeneuve anticipe une accélération de la consolidation du secteur à l’échelle européenne associée à cet impératif de convergence. « Les besoins de data et de connectivité partout et tout le temps mettant en jeu tous les types de réseau d‘accès explosent et les investissements doivent suivre. Le tout dans un contexte globalement déflationniste pour l’industrie et avec une exigence de qualité de plus en plus importante de la part des consommateurs ».

Mais au-delà de la convergence fixe-mobile aujourd’hui bien entamée, une troisième vague de consolidation s’annonce. « Un mouvement de convergence réseau-media et contenus s’engage et s’annonce comme l’un des facteurs de consolidation entre opérateurs mais aussi entre opérateurs et groupes media ».

Apax Partners a développé une forte expertise sur les sujets liés à la convergence, aux télécoms et aux médias. Sa vocation ? « Accompagner les opérateurs sur ces nouvelles stratégies devenues indispensables. »