Interviews de dirigeants

Groupe INSEEC : quand éducation rime avec digitalisation


josé peran3Avec 200 millions d’euros de chiffre d’affaires, plus de 22 000 étudiants et des campus à Paris, Shanghai ou San Francisco, le Groupe INSEEC est un groupe français d’enseignement supérieur à dimension internationale. Sous l’impulsion de sa PDG Catherine Lespine, le nouveau Directeur Général en charge des opérations José Peran mise sur le digital pour améliorer encore la qualité de l’enseignement.

 

Offres en ligne, plateforme d’e-learning et campus virtuel : 5 millions d’euros investis par an dans le digital

« Nous avons entamé notre transformation digitale il y a une dizaine d’années, avec comme objectif de développer des outils qui améliorent les méthodes de travail de nos étudiants, de nos collaborateurs et de nos professeurs, en privilégiant une méthode de développement agile plutôt que des plans fixes à cinq ans » commence José Peran. Parmi les principales innovations digitales du Groupe, il en cite trois récentes. D’abord, son site de service d’offres en ligne regroupant plus de 1 000 offres de stages et d’emplois à destination des étudiants. « Au début développé pour l’école Sub de Pub, notre site carrière a été mis à disposition de l’ensemble des écoles du Groupe. Il bénéficie d’améliorations permanentes, avec notamment la possibilité de postuler directement en ligne via une sorte de Facebook professionnel développé en interne ». Autre initiative en matière de digital, le e-learning. « En 2016, nous avons décidé de créer notre propre studio pour développer des modules d’e-learning et des webinars ». En ce début d’année 2017, plus de 250 capsules vidéo sont déjà disponibles sur l’intranet du Groupe, et José Peran compte bien accélérer encore le rythme de production de contenus. Dernière innovation en date du Groupe, le campus virtuel learning 7. Son but ? Reproduire en ligne la vie d’un campus. « Learning 7 est une interface web qui permet un dialogue à distance entre les étudiants et leurs professeurs, ainsi qu’un dépôt facile des cours et autres examens ».

Derrière ces innovations, une équipe DSI d’une cinquantaine de personnes a été mise en place. « Nous avons développé ces dernières années une plateforme d’enseignement en ligne (aussi appelée LMS pour Learning Management System) parmi les plus performantes du marché. Aujourd’hui, tous les outils digitaux sont à notre disposition pour être dans une position de leadership en France et en Europe ».

 

INNOV INSEEC : une nouvelle marque pour commercialiser l’offre digitale

Grâce à ses innovations, INSEEC vient de lancer INNOV INSEEC, sa nouvelle marque 100% digitale. « INNOV INSEEC est notre nouvelle marque qui regroupe tous les programmes en ligne de nos différentes écoles ». Une offre à la carte et flexible qui vise avant tout les étudiants français et internationaux n’ayant pas forcément les moyens de se déplacer, mais aussi les professionnels souhaitant suivre une formation à distance. « Aujourd’hui, 10% de notre enseignement se fait sur internet. Avec notre programme INNOV INSEEC nous espérons atteindre les 20-25% d’ici 5 ans ». Par ailleurs, José Peran remarque que les étudiants des différentes écoles du Groupe utilisent de plus en plus le digital en complément des cours traditionnels. « Dans notre école Sup de Pub à Paris, plus de 50% des étudiants en cinquième année suivent des cours en ligne ». Derrière ce chiffre, il voit la montée en puissance du blended learning dans tous les pans de l’éducation. « Comme ce qui est déjà le cas pour les formations professionnelles, l’école de demain sera hybride : moitié présentielle, moitié en e-learning ».

 

Accompagner les success stories digitales de demain

Chez le Groupe INSEEC, le digital ne s’arrête pas aux portes de l’école. « Notre mission n’est pas seulement d’enseigner, mais d’accompagner les success stories de demain ». A ce titre, le Groupe dispose de nombreux incubateurs dans ses différentes écoles, qui ont déjà participé au développement de sociétés comme ENOVAP et Quantum, toutes les deux passées par l’incubateur de l’ECE (Ecole Centrale de l’Electronique). José Peran ajoute que de nombreux entrepreneurs français à succès viennent des écoles du Groupe. Il cite les fondateurs des célèbres Melty, Maddyness et Monsieur T-Shirt, tous trois anciens étudiants de Sup de Pub. Le Groupe INSEEC développe aussi des partenariats avec des grandes entreprises comme Orange et Microsoft, et organise des hackathons avec l’Ecole 42 fondée par Xavier Niel. Enfin, c’est au Campus Eiffel (l’un des plus grands campus du Groupe INSEEC) à Paris qu’a eu lieu cette année le très médiatique start-up week-end. « Un tremplin formidable pour les bonnes idées de nos étudiants » se réjouit-il.

Des ambitions entrepreneuriales qui ont aussi une vocation internationale. Le Groupe a ainsi ouvert en 2015 un nouveau campus à San Francisco. Ce dernier propose notamment un « digital innovation challenge » autour des objets connectés. Son but ? Aider les étudiants dans la réalisation de leur projet, de la formalisation de l’idée jusqu’au prototypage et la mise en relation avec des investisseurs. « C’est une sorte de Boot Camp américain en plein cœur de la Silicon Valley, qui doit permettre à nos étudiants de donner vie à leurs projets digitaux ».

Consulter le baromètre de la maturité digitale des ETI françaises