Interviews de dirigeants

Singularity University : l’immersion californienne d’Ewald Draaijer

La première mission d’un dirigeant à l’heure de la transformation digitale : mesurer l’ampleur des nouvelles technologies pour comprendre comment elles sont susceptibles d’impacter votre business. Dans la Silicon Valley, Singularity University est célèbre pour les programmes qu’elle propose aux leaders, à qui elle fait prendre conscience des révolutions en cours. Le PDG de SK FireSafety Group, Ewald Draaijer, en revient. Il nous raconte comment, grâce au digital, il a revu ses ambitions à la hausse.

Le digital : un levier de croissance pour SK FireSafety Group

SK_FireSafety_Group_Ewald-DraaijerEwald Draaijer nous retrouve dans un salon de l’hôtel Shangri-La, où se tient cette année Apax Lab. Avec un sourire affable, il ouvre le Mac posé sur la table basse et pointe une slide illustrant le nouveau processus digital de SK FireSafety Group. Solidement implanté en Europe du Nord, ce spécialiste de la sécurité fournit aux entreprises des outils anti-incendie (extincteurs, alarmes, etc.) et des services sophistiqués répondant aux enjeux sécuritaires de secteurs sensibles, notamment les plateformes pétrolières et l’aviation.

Quand Apax Partners est devenu actionnaire majoritaire de SK FireSafety Group il y a un an, l’entreprise misait déjà sur le digital pour augmenter sa productivité. « Ma feuille de route avec Apax Partners, explique Ewald Draaijer, c’est de développer l’activité du groupe. Le digital est l’un des leviers que nous avons identifiés pour accroître notre proposition de valeur ».

« Automatiser les processus et structurer l’information »

Pour faciliter l’intervention de ses ingénieurs, SK FireSafety Group a remplacé il y a quatre ans les plannings papier par des PDA. Chaque agent reçoit directement dans son terminal le planning de la journée, ainsi que des informations qui lui font gagner du temps sur le terrain, comme la disponibilité des véhicules et la localisation des extincteurs du client. Le système de facturation a été automatisé : « les factures sont transmises le lendemain de notre intervention » précise Ewald. Il poursuit : « Nous avons revu tout notre processus, depuis la prise de commande jusqu’au règlement ».

Le PDG s’appuie également sur le digital pour structurer l’information de son entreprise : « Nous consolidons nos données dans un data center, ce qui nous permet de connaître précisément le niveau de maintenance des systèmes de sécurité incendie de nos clients ».

A la clé de ces changements opérationnels, une augmentation de la rentabilité de l’entreprise. « Nous avons gagné 5 points de marge en optimisant notre manière de travailler grâce au numérique » explique Ewald, qui rappelle que les marges d’EBITDA dégagées par SK FireSafety Group sont nettement supérieures à celles de ses concurrents.

Singularity University, ou comment s’attaquer aux challenges mondiaux

Ewald en est aujourd’hui convaincu, la transformation digitale de son entreprise est plus qu’une affaire d’optimisation opérationnelle. Son passage à Singularity University lui a fait prendre conscience que le cœur même du business de la sécurité changerait drastiquement ces prochaines années. « En rentrant, je me suis dit : Je dois raconter à mes enfants ce qui est en train de se passer ».

Et pourtant, il reconnaît lui-même que, pris par les urgences du quotidien, il n’était « pas certain de trouver le temps d’y aller ». Il accepte cependant l’invitation de Bertrand Pivin, et se rend avec lui sur le campus de recherche de la NASA où se trouve Singularity University. Premier cours, grande question : « Comment pouvez-vous avoir un impact positif sur un milliard de personnes dans les prochaines années ? ».

Pour aider leurs audiences à y répondre, les speakers de Singularity University, dont « des PDG du Fortune 500 » dressent un panorama des innovations technologiques qui transforment radicalement la manière de traiter des questions aussi centrales que la pauvreté, la gestion de l’eau, de la nourriture et de l’énergie, la sécurité, la santé et l’éducation.

Parmi elles, Ewald cite « la robotique, l’intelligence artificielle et le big data ». Comment ces nouveaux paradigmes impacteront-ils son business ? Too soon to tell. Mais Ewald a enclenché la réflexion sur ce que sera la sécurité incendie de demain. Il prévoit de créer un partenariat entre des universités et des jeunes talents de SK FireSafety Group pour développer la prochaine génération d’extincteurs. « Singularity University élargit considérablement le champ des possibles. On en sort avec de grandes ambitions » raconte-t-il.

La Silicon Valley lui a montré que les futurs succès de son entreprise se jouent maintenant. « Les changements arrivent plus vite qu’on ne le pense. » Ewald entend bien tirer profit des nouveaux horizons ouverts par le digital, et, pourquoi pas, inventer la sécurité incendie du 21ème siècle.