Interviews de dirigeants

Thuasne : le digital dans une ETI de 170 ans


elizabeth_ducottet_pays_3Créée en 1847, Thuasne est le leader français et européen du dispositif médical textile (ceintures lombaires, bas médicaux, attelles, genouillères etc.). A sa tête, Elizabeth Ducottet considère la transformation numérique comme une nécessité permanente.

 

La transformation digitale ne se fait pas en un jour

Pour la PDG de Thuasne, la transformation numérique n’a pas un début et une fin, mais correspond à un long processus de maturation. « Il n’y a pas eu un jour précis où nous avons commencé à faire du digital. Un peu comme Monsieur Jourdain, nous en faisions depuis plusieurs années déjà, sans le savoir ». Elle estime malgré tout que depuis 2014, les signaux faibles de l’environnement externe sont devenus des signaux forts, nécessitant de redoubler les efforts. Dans son secteur, le principal changement récent est selon elle le développement d’une médecine « evidence based » (fondée sur les faits) et personnalisée.  « Les patients n’accordent plus une confiance aveugle aux professionnels de la santé, mais veulent des preuves scientifiques de l’efficacité des traitements et des produits proposés, ainsi que de la pédagogie sur leur utilisation. En parallèle, ils souhaitent une médecine plus connectée, qui s’adapte à leur cas et usages spécifiques ». Une exigence d’information et de personnalisation qui passe aujourd’hui avant tout par les outils digitaux, applications mobiles, objets connectés et big data en tête. « A partir de ces nouvelles attentes, nous avons défini les grandes orientations de notre stratégie digitale ».

 

Scans corporels numériques sur mobile : de nouveaux services pour les clients

Parmi les principales priorités de Thuasne en matière de digital, l’une d’entre elles tient le haut du pavé : la digitalisation des services. « C’est la priorité du moment : proposer à nos prescripteurs médecins, distributeurs pharmaciens et clients finaux des services numériques qui améliorent le processus de sélection du produit pour faire le choix le plus adapté à leur besoin ». Dernière nouveauté de la société, une application smartphone permet de scanner la partie de son corps concernée par la pathologie et propose en retour le bon produit, ainsi que la taille appropriée.

 

Pour développer ces nouveaux services numériques, Thuasne est adepte du test and learn, c’est-à-dire de l’apprentissage par l’expérience, en essayant et en apprenant de ses erreurs sur des projets à difficulté croissante, montant ainsi en compétence progressivement. « L’idée est de commencer par les chantiers prioritaires – les services – avant d’aller vers des projets de plus en plus complexes ». Point d’orgue de la mue numérique de Thuasne, la mise en place d’une usine digitale. « Même si ce n’est à l’heure actuelle pas notre priorité, nous suivons attentivement les nouvelles technologies de prototypage virtuel et les techniques de conception contemporaine, qui bouleverseront à terme tous les modes de production ».

 

Profiter de l’écosystème start-up

Pour se transformer, Thuasne n’est pas seule. « En France, nous avons la chance d’avoir une French Tech incroyablement innovante et dynamique : nous n’hésitons pas à en profiter » continue Elizabeth Ducottet, par ailleurs récemment nommée Présidente du comité d’orientation stratégique de la French Tech de Saint-Etienne. A ce titre, la société stéphanoise a mis en place un fab lab pour faire travailler ensemble ses collaborateurs et des start-up externes, en mode projet. « Notre application smartphone de scan corporel a été développée grâce à l’un de nos partenariats avec une start-up régionale ».

 

Une initiative que la PDG, à la tête du METI (Mouvement des Entreprises de Taille Intermédiaire), ne cesse d’encourager depuis de nombreuses années : « les ETI françaises ne doivent pas hésiter à collaborer avec les start-ups. Les premières ont les moyens financiers et les conditions d’accès au marché, les secondes ont les idées et l’audace. C’est un partenariat gagnant/gagnant, source de création de valeur et de croissance pour toute l’économie française ».

Consulter le baromètre de la maturité digitale des ETI françaises