Paroles d'experts

Vodafone Malte et Melita : l’union fait la force

Amanda NelsonVodafone Malte et Melita s’unissent pour développer une offre convergente fixe et mobile. Réseau 4G, investissements dans les infrastructures maltaises. Amanda Nelson, actuelle CEO de Vodafone Malte, dévoile les perspectives de ce rapprochement.

Deux experts mobile et fixe sur la même longueur d’onde

« Je suis convaincue de l’importance de cette fusion à la fois pour Malte, pour nos équipes et pour nos actionnaires » s’enthousiasme Amanda Nelson. Le rapprochement de Vodafone Malte et de Melita regroupe deux savoir-faire complémentaires « avec chacun de vrais atouts, susceptibles d’améliorer grandement l’expérience de nos clients ». La CEO cite le réseau 4G déployé par Vodafone sur l’ensemble du territoire maltais, sa capacité de roaming et la force de sa marque auprès des entreprises. L’opérateur mobile pourra bientôt s’appuyer sur le « fantastique réseau fixe » et le centre de données ultramoderne de Melita. Une union qui devrait permettre aux deux opérateurs de conquérir les entreprises et les consommateurs maltais.

« La demande de convergence est réelle, à la fois pour les entreprises et pour les particuliers ». Ces deux segments devraient, une fois la fusion finalisée, bénéficier d’une nouvelle offre packagée par Vodafone Malte et Melita. « Grâce à cette fusion, les consommateurs auront enfin, sur le long-terme, un vrai choix entre deux prestataires » indique Amanda Nelson, en référence à GO, l’opérateur historique de Malte et seul acteur aujourd’hui capable de proposer une offre convergente solide. La CEO veut offrir aux consommateurs « le meilleur des deux mondes ». Au programme : télévision payante, internet, téléphone fixe et mobile, le tout avec un débit de connexion plus rapide. De futures offres quadruple play qui devraient permettre aux challengers de s’imposer dans ce marché florissant.

Faire de Malte le leader européen en termes d’infrastructures

Autres gagnants de cette opération : les infrastructures maltaises, qui devraient bénéficier de nouveaux investissements. « Compte tenu de sa démographie et de sa topographie, Malte est le pays européen où l’investissement en infrastructure par habitant est le plus cher. Il est évident qu’en mutualisant les coûts et en élargissant nos bases de clients, nous gagnerons en efficacité ». Avec à la clé un réseau de meilleure qualité. « L’économie maltaise se porte très bien en ce moment. La fusion renforcera les Investissements Directs Etrangers, car Malte disposera des meilleures infrastructures européennes. »

Parmi les investissements prévus par le nouveau Groupe : le déploiement sur le territoire maltais de la 4,5G puis la 5G sur les réseaux. « Nous savons que cette technologie est essentielle pour les économies qui veulent entrer pleinement dans l’ère digitale, avec l’avènement de nouveaux services comme les objets connectés. Elles auront pour cela besoin d’une vitesse de données gigabit à la fois sur fixe et sur mobile. » Avec cette nouvelle alliance, Malte est en pole position.